Québec, le 21 février 2011

Un décret désastreux

En plein cœur de scandales qui secouent le monde politique tant au niveau provincial que municipal, le gouvernement libéral de Jean Charest imposera une loi spéciale définissant la rémunération et les conditions de travail des procureurs et juristes. En effet cette loi les obligera à retourner au travail dès demain sans avoir pu s’entendre sur un rattrapage salarial et autres conditions de travail.
Jones
Ce décret est désastreux car le gouvernement vient de miner la confiance du public envers la justice et les avocats qui se plaignaient d’un manque de moyens pour lutter contre le crime organisé. Personnellement je crois que le gouvernement a la capacité financière pour répondre en grande partie aux demandes des procureurs.

Le gouvernement mentionne qu’il ne peut traiter autrement ses procureurs que l’ensemble des autres employés de la fonction publique. Je ne crois pas que les 400 000 employés de l’état ont tous les mêmes défis et mandats aussi pointus que ceux qui doivent appliquer la justice tous les jours.
procureurs
Les procureurs québécois gagnent 102 700 $, alors que leurs collègues des autres provinces reçoivent entre 135 000 $ et 140 000 et il manquerait 200 procureurs au Québec. Nous constatons une fois de plus que le Gouvernement de Jean Charest qui est en mode survie préfère des annonces matérialistes plutôt que logique et humaine.