5 Avril 2013

Un chien de garde

Le gouvernement minoritaire du parti Québécois ne pouvant promouvoir la souveraineté du Québec dans l’actuel mandat a décidé de se lancer dans un projet de gouvernance souverainiste. Pour donner corps à son projet, le gouvernement Marois a mis sur pied la commission nationale d’examen sur la réforme de l’assurance-emploi. Cette commission disposera d’un budget de 1,5 million de dollars et devra déposer son rapport final avant le 30 novembre.
Gouvernance
Toutefois les fédéralistes ont immédiatement monté aux barricades en dénonçant cette démarche du gouvernement Marois. Pour ma part je trouve que c’est une timide gouvernance souverainiste si on tient compte du fait que le gouvernement majoritaire de Stephen Harper a poursuivi sa vaste entreprise de refonte de l’image du Canada en multipliant les références à la royauté britannique.

D’ailleurs la monarchie Canadienne coûte au-delà de 40 millions de dollars par année incluant les dépenses somptueuses de la gouverneure générale dépassant les 17 millions de dollars.

Visant à acquérir de nouveaux pouvoirs la gouvernance souverainiste essaiera de freiner les ingérences du gouvernement centralisateur de Stephen Harper et sera le chien de garde des pouvoirs actuels du Québec.