Québec, le 10 octobre 2006

Un cataclysme

Un viaduc s’est effondré au Québec et c’est la catastrophe. Les médias radiophoniques en font leur délice et savoure leur moment en déblatérant sur les fonctionnaires qui, pour certains animateurs radiophoniques, sont tous des nuls. Les médias écrits en font leur une durant plusieurs jours car c’est un cataclysme. Les politiciens en font leur priorité et c’est ce qui mène le Québec pour les prochains jours.

Il n’y a plus de prostitution juvénile, il n’y a plus de gangs de rue, il n’y a plus de crime organisé, il n’y a plus de différence entre les pauvres et les riches, il n’y a plus de liste d’attente dans les hôpitaux, il n’y a plus de surpopulation dans les prisons, la justice va bien au Québec, il n’y a plus de violence conjugale, la nouvelle réforme scolaire va très bien, il n’y a plus de déséquilibre fiscal.

Oui il y a eu des victimes, oui ça ne doit pas arriver mais peut-on passer à autre chose maintenant. L’enquête démontrera qu’il y a eu, il y a trente ans, un manque dans la planification et le contrôle de la construction. Qu’en est-il des normes de construction aujourd’hui? Au mois de mars on aura le rapport et peut-être des réponses.