Québec, le 21 mars 2012
Budget Bachand
Un budget déboussolé

Le budget présenté par le gouvernement libéral de Jean Charest ressemble à la situation d’un navire qui prend l’eau dont on ajoute des pompes pour en faire sortir l’eau. Comment le ministre des finances Raymond Bachand peut sourire en lisant les énoncés de son budget lorsque la dette 2012 augmentera de 1.5 milliards $ faisant passer la dette accumulée à 183 milliards.

Le ministre n’a pas trouvé d’argent pour répondre aux demandes des étudiants mais il donnera 30 millions à Robert Lepage afin qu’il réalise son projet diamant. De la même façon il gaspillera 240 millions en crédit d’impôt afin de financer la négligence des hôteliers en région qui n’ont pas rénovés leurs établissements au cours des 30 dernières années.

Finalement rien pour aider la classe moyenne qui fut largement touchée par le budget Bachand de 2010-2011 qui nous frappera par des hausses de toutes sortes jusqu’en 2013-2014. Il nous présente une mesure pour favoriser les personnes âgées qui veulent demeurer à la maison le plus longtemps possible mais qui sera effective dans 5 ans.

Le gouvernement Charest a laissé se détériorer au fil des ans l’industrie forestière qui était la pierre angulaire du développement des régions ressources. Par contre il subventionnera à coup de milliards l’industrie minière un secteur qui, selon le ministre, a de grands potentiels mais qui a aussi de gros risques. De ce fait il créera Ressources Québec, une nouvelle filiale d’Investissement Québec qui gèrera un portefeuille de 1,2 milliard de dollars.

Ou est sa réingénierie de l’état tellement promise lorsque l’on prévoit réembaucher à compter de 2013?