Québec, le 5 juin 2010
Les nordiques
Un autre ultimatum

Au prise en 2010 avec une situation semblable à celle des années 1995 lorsqu’il fallait conserver la concession des Nordiques de Québec la ville de Québec et son maire Régis Labeaume font face à la même problématique et à un ultimatum mais cette fois ci c’est pour le retour d’une équipe de la ligue nationale de Hockey (NHL). En effet après avoir acquis l’équipe de la NHL en 1988 Marcel Aubut lança un dernier ultimatum à la ville de Québec et au gouvernement provincial en 1995 car sans nouveau Colisée financé par un casino situé à Québec, les Nordiques seraient vendus. La réponse fut on ne peut plus claire l’équipe a été vendue.

Les principaux acteurs sont les mêmes Garry Bettman, Marcel Aubut et les payeurs de taxes de tous les paliers. Un pattern identique à celui de 2010 car dans les années 1995 la ville était aussi obsédée par l’obtention des Jeux olympiques d’hiver de 2002 et consacrait tous ses efforts pour la candidature de la ville. Toutefois aujourd’hui il semble que les planètes sont alignées, un contexte économique différent, les gouvernements sont prêts à investir, le maire Régis Labeaume veut tout en même temps et la population écoute, regarde et attends la facture.

L’ultimatum est donc clair pas d’équipe de la NHL sans nouveau colisée, pas de nouveau colisée sans s’assurer de vendre les places au préalables et pas d’engagements fermes monétaires des gouvernements sans un plan d’affaire. Il va de soi qu’il n’y aura pas de plan d’affaire sans que les acheteurs sérieux s’assurent de tout attacher avant.

Est-ce cela un cercle vicieux?