7 mars 2019

Un autre show de boucane

Souvenons-nous que lors de la campagne électorale fédérale de 2015 Justin Trudeau avait promis de trouver une solution pour la peinture du pont de Québec avant le 30 juin 2016 sans quoi son gouvernement prendrait ses responsabilités. Le ministre Duclos avait même répété haut et fort que toutes les options étaient ouvertes dont la reprise de possession du pont.

Au moment de faire un bilan de mi-mandat, en octobre 2017 ce même ministre Duclos avait dit que les discussions progressaient bien et qu’il y aurait des actions très concrètes prochainement. À l’aube des élections fédérales pour 2019 et le ministre Duclos assure que le dossier de la peinture du pont de Québec fait toujours l’objet de négociations, même si la situation semble au point mort.

À l’approche de la vraie campagne électorale les libéraux essaient de nous faire croire qu’ils ont bougés. Quelle démesure démontrée par nos représentants envers la population et les familles des 89 ouvriers mort au travail lors de la construction dans les années 1900.

Monsieur Trudeau n’avait pas fait de promesse pour l’industrie pétrolière mais a acheté un pipeline de 4 milliards de $. Assez c’est assez monsieur Trudeau.