Notre fleuron Québécois Bombardier continue sa grande liquidation au détriment des payeurs de taxes du Québec. Nous apprenons que le géant français Alstom pourrait annoncer dès aujourd’hui qu’il fait l’acquisition de la division ferroviaire de Bombardier.

En manque de liquidité les dirigeants de Bombardier discutent avec le conglomérat américain Textron afin de vendre sa division d’avions d’affaires, qui emploie des milliers de personnes au Québec.

Rappelons-nous que l’avioneur Airbus avait pris, en 2018, le contrôle du programme C Series de Bombardier et qu’il l’a depuis rebaptisé A220. La compagnie française détient 50,01% de ce qui s’appelait avant C Series, Bombardier et Investissement Québec ont conservés respectivement 34% et 16% du programme.

Ces mêmes dirigeants procèdent à une dilapidation pure et simple de l’argent des contribuables. Après avoir vendu ses avions amphibies en 2016 la compagnie s’est départi de son site Torontois d’assemblage d’avions, céder le contrôle de la CSeries à Airbus, vendu sa Q Series à l’avionneur Longview Aircraft et s’est débarrasser de ses CRJ en vendant à Mitsubishi.

Qu’arrivera t’il avec les milliards de $ Investis dans Bombardier.