Trop c’est comme pas assez

Dernièrement la présidente de la fédération des médecins spécialistes du Québec Diane Francoeur accompagnée de l’illustre négociateur Lucien Bouchard est venue pleurer sur la place publique pour se plaindre du mauvais traitement médiatique contre ses membres.

Ils ont essayés de nous convaincre que le rattrapage de près d’un milliard de $ qu’ils ont reçus des libéraux était dû et que l’entente avait comme but l’amélioration des conditions de travail dans lesquels les médecins travaillent. Ils ont mêmes osés nous dire que les Québécois sauvaient 3 milliards avec l’entente. Wouahhhh il semble que le nouvel accord fera disparaître la prime jaquette.

Nous apprenons que certains médecins dont leur spécialité est la gériatrie reçoivent une prime de $50 pour s’occuper des aînés de 85 ans et plus. Ils ont étudiés pour s’occuper des personnes les plus vulnérables de la société les aînés et on leur donne une prime.

Pendant ce temps les infirmières dont les salaires laissent à désirer essaient de dénoncer leurs conditions de travail. Imaginez, pour atteindre l’opinion publique et essayer de faire comprendre aux autorités les conditions exécrables de travail des infirmières de Québec ont organisé une campagne de financement, en vendant des boîtes de mouchoirs pour se procurer des appareils à signes vitaux sur leur étage pour remplacer les vieux.