Ça fait plusieurs années que différents groupes militent pour la consigne des bouteilles de vin et de spiritueux au Québec, mais rien ne s’est fait. Le Québec est une des dernières provinces à ne pas avoir de système de consignes pour récupérer le verre des bouteilles. Les ministres de l’Environnement qui se sont succédé au gouvernement du Québec travaillaient, semble-t-il, pour trouver un projet de consigne valable mais rien n’a été fait.

Le gouvernement de la CAQ décide de bouger en instaurant des consignes sur tous les contenants de breuvages. Québec instaurera une consigne de 25 cents sur les bouteilles de vin et de spiritueux et de 10 cents sur tous les contenants de boisson prête à boire de 100 ml à 2 L comme les bouteilles d’eau et de jus en plastique et les cartons de lait. Ces mesures entreront en vigueur en 2022.

Le gouvernement aurait pu y aller graduellement en imposant une consigne immédiate pour les 200 millions de bouteilles de vin et d’alcool vendues chaque année par la SAQ. Les citoyens s’habitueraient et pourraient passer à une autre étape plus tard.

Pourquoi tout en même temps?