Québec, le 19 mars 2007

Tout un revirement

Nous avons lu dernièrement une nouvelle à l’effet que les deux maires défusionnistes appuis la candidate libérale Madame France Hamel pour l’élection du 26 mars. Quelle promesse électorale le premier ministre sortant Monsieur Jean Charest leur a faite pour que ces maires changent d’idée.

En effet après avoir boudé, dénoncé voir même bloqué le processus et le bon fonctionnement du conseil d’agglomération voilà qu’ils prônent maintenant leurs maintien.

D’ailleurs le maire de l’ancienne Lorette Monsieur Émile Loranger s’est servi régulièrement de son droit de veto au conseil d’agglomération pour bloquer certains projets de la ville de Québec. Ce blocage systématique a retardé définitivement des projets important ce qui a nui au développement économique de la ville de Québec et de sa région métropolitaine.

Par contre, l’action démocratique du Québec prône leur abolition pur et simple.