15 septembre 2017

Tirer sur le messager

Depuis qu’il est au pouvoir le maire de Québec Régis Labeaume n’a pas arrêter de critiquer les personnes ou les médias qui n’ont fait que leur devoir de rapporter des faits. Sa dernière sortie publique concerne le rapportage de radio canada sur le fait que trois restaurateurs cessaient l’aventure de cuisine de rue à Québec. Le maire a été piqué au vif et a déclaré que la société d’état a fait de la fausse information.

De puis sa première élection en 2007 le maire de Québec Régis Labeaume a déclaré la guerre avec tout ce qui l’entoure. En tout premier lieu il a mentionné qu’il voulait être craint de tout le monde et plus particulièrement de ses employés.

Après s’être vivement emporté contre la mairesse de Lévis, Danielle Roy-Marinelli, lors d’une séance de la Communauté métropolitaine de Québe. Il a haussé le ton à la suite du changement de calendrier des Francofolies de Montréal et a vertement critiqué la journaliste Isabelle Porter, du quotidien Le Devoir.

Il a mentionné que les propos de la conseillère Ann Guérette étaient farfelus, ridicules, stupides, folichon et qu’elle manquait de rigueur professionnelle. Le maire a traité d’incompétent les employés du réseau de transport de la capitale (RTC). Les employés de la ville à l’effet qu’ils étaient des fourreurs de système, sa sortie dégradante contre le conseiller Michel Fecteau. Souvenons-nous du conseil de ville du 20 septembre 2010 lorsqu’il avait traité de grands talents le premier ministre Stephen Harper et ses députés.