6 août 2013

Tête de mule

La direction du Service de protection contre l’incendie a refusé aux pompiers de Québec de vendre des bracelets au profit des citoyens de Lac-Mégantic pendant leurs heures de travail dans certains lieux publics. Dans les propos du porte parole de la ville de Québec David O’Brien on reconnait bien le style autocratique et entêté de leur grand patron le maire de Québec.
Labeaume art
En effet en guerre ouverte avec le syndicat des pompiers depuis 2008 le maire démontre jusqu’à quel point il passe ses intérêts personnels au détriment de ceux de la population en général.

Je suis d’avis que l’intention des pompiers étaient nobles car c’était beaucoup plus une question de visibilité voir même de prévention. En étant avec leurs uniformes et les véhicules de pompiers dans les lieux publics comme les centres d’achats il est beaucoup plus facile d’avoir accès aux citoyens.

Les gens apprécient ça et sont portés à aller voir et discuter avec les pompiers. Jusqu’ou le maire est prêt à aller pour discréditer ses pompiers? À l’approche des élections qui éliera un maire pour 4 ans il serait temps que Monsieur Labeaume mettre de l’eau daans son vin.