18 juin 2014

Supercherie

Le prix du litre d’essence vient de bondir de dix cents d’un seul coup. Toutes les raisons sont bonnes pour provoquer une flambée du coût du carburant à la pompe. Mais cette fois il n’y a aucune raison apparente justifiant cette hausse démesurée. Comme c’est devenue une habitude, dès l’arrivée de l’été et principalement le temps ou des milliers de citoyens utilisent l’auto pour aller en vacance, les pétrolières augmentent outrageusement le coût de l’essence.
Couillard
Les pétrolières jouent au yoyo avec le prix du litre d’essence depuis toujours, leurs profits ne cessent d’augmenter mais le pouvoir d’achat des consommateurs est toujours à la baisse. Souvenons-nous qu’en 2008 le bureau de la concurrence avait condamné 13 individus et 11 entreprises pour avoir participés à un cartel de stations de services en augmentant indument le prix du litre d’essence à la pompe sur le dos des automobilistes.
Ils récidivent et cette fois une intervention gouvernementale est rendu nécessaire afin de contrer l’effet négatif de la hausse du prix de l’essence à la pompe sur l’économie Canadienne et Québécoise. Tous les produits de consommation seront touchés par cette hausse.