Par cette lettre je partages l’hommage posthume faite à l’assemblée nationale aux 14 femmes victimes d’un tireur fou il y a de ça 30 ans le 6 décembre.

Le Québec tout entier se rappelle d’un jour de fin de session comme les autres à l’École polytechnique de Montréal ou tout a basculé en fin d’après-midi intense pour les étudiants. Un homme de 25 ans était entré dans le local en tuant 14 femmes traumatisant le Québec tout entier.

L’heure n’est plus aux discours mais à l’action car depuis ce temps qu’en est-il vraiment du contrôle des armes à feu? Le groupe Poly se souvient milite depuis lors vers un meilleur contrôle des armes à feu au Québec. Le Canada et le Québec fait un pas en avant et 2 pas en arrière dans ce dossier.

Créé dans la foulée de cette tuerie du 6 décembre 1989 le gouvernement conservateur majoritaire de Stephen Harper a fait voter la loi C19 visant à abolir le registre canadien en plus de détruire l’ensemble des données qui y sont compilées.

Le Québec a créé son propre régistre mais rien ne bouge depuis.