Québec, le 9 décembre 2010

Sommes-nous masochistes?

Les payeurs de taxes de la ville de Québec aiment t’ils se faire plaisir dans la douleur et regarder foncièrement leur argent s’éparpiller et s’envoler au gré du vent. En effet déjà affligé d’une dette sans précédent la ville et ses citoyens ont laissé entré le maire Labeaume chez un vendeur de jouets dispendieux pour s’acheter un camion blindé d’un demi million de dollars.
Camion-blindé
Imaginez-vous que nous venons de fêter les 400 ans de fondation de la ville de Québec qui s’est construit, bâtit et développée au fil des ans avec de la diplomatie, de la démocratie et surtout grâce au sentiment d’appartenance de la population de Québec. De ces quatre siècles d’histoire pouvons-nous trouver un moment historique ou récent qui aurait eu besoin l’intervention d’un camion blindé.

Je comprends qu’il faut dépenser 1 milliard 428 millions au niveau du programme triennal d’immobilisation mais sommes nous obligé d’aller fouiller dans les fonds de poubelles pour trouver des façons de gaspiller l’argent. Le conseiller Richard Côté s’est empressé de mentionné que ça fait plusieurs années qu’il était dans les plans de la ville et ont décidé de l’acheter.
Samuel-de-champlain
Est-ce vraiment nécessaire car la Sûreté du Québec en possède un qui n’est pas utilisé à outrance?