Québec, 19 mai 2006

Soif de vengeance

Les articles de Claude Vaillancourt du soleil 18 mai et de Simon Boivin parut dans le 19 mai montre bien à quel point le maire de l’ancienne Lorette Monsieur Émile Loranger se sert de son droit de veto au conseil d’agglomération pour bloquer les projets de la ville de Québec. Ce blocage systématique retarde définitivement des projets important et nuit au développement économique de la ville de Québec et de sa région métropolitaine. Il n’est pas certain que les citoyennes et citoyens qui ont voté pour la défusion lui aient donnés le mandat de tout bloquer. Il s’agit plutôt d’une vengeance personnelle suite au dossier des fusions.

Il faut que le Gouvernement du Québec par sa ministre Nathalie Normandeau arrête cet hémorragie pour le bien commun.