Québec, le 15 janvier 2007

Savoir se taire

En réponse à la réplique de Nathalie Leclerc sur les propos de Jean-Pierre Ferland concernant la sortie de carrière de son père Félix Leclerc.

Ma chère Nathalie nous avons savouré, apprécié, délecté et adoré au fil de nos jeunes années la carrière de votre père Félix et nous avons admiré celle de Jean-Pierre Ferland comme celle de plusieurs autres Québécois. Vous n’aviez pas à faire cet ajustement amical, comme vous le dite si bien, car il va de soi que la population en général n’avait même pas le moindre doute sur cette différence incommensurable entre Félix et Jean-Pierre.

Cette sortie fait l’affaire des médias en manque d’actualité et ne rehausse en rien l’amour que l’on avait déjà de Félix l’artiste et quel homme. Nous et nos enfants avons lus du Félix pour apprendre à l’école. Je pense que c’est assez et il faut passer à autre chose et laisser la mémoire de Félix Leclerc comme elle l’a toujours été intègre. Jean-Pierre est parti et Félix reste

Merci d’écouter