Québec, le 8 décembre 2011
votation
Sauvons les meubles

Pour essayer de sauver les meubles, le parti Québécois (PQ) proposera d’abaisser l’âge du droit de vote à 16 ans aux élections provinciales et municipales. Voilà l’une des propositions que la direction du PQ soumettra le mois prochain à ses militants réunis en conseil national.

J’espère qu’il y aura autre chose de plus important qui sera discuté lors de ce conseil national. En effet la déconfiture du PQ dans les sondages, son incapacité à dépasser les libéraux de Jean Charest et sa défaite morale aux élections de Bonaventure sont des sujets primordiaux et incontournables.
Il faut se rendre à l’évidence que le PQ a besoins d’un électrochoc et ce avant les fêtes afin que le conseil national soit le point tournant à une consolidation ou restructuration doctrinale pour être prêt aux prochaines élections.

Que ce soit avec ou sans Pauline Marois, qui semble la seule à ne pas s’apercevoir que le navire Péquiste chavire et que certains rats ont déjà quittés, le PQ est obligé de colmater les brèches, de remettre le navire à flot sur la bonne mer et dans la bonne direction.

Avant de faire voter les 16-18 ans il faut trouver les moyens de redonner confiance aux 18 ans et plus qui se fou de la politique et ont désertés.