4 juillet 2012

Sauvons la langue française

Le premier ministre du Canada Stephen Harper a ouvert le premier forum mondial de la langue française réunissant près de 1400 délégués de 100 pays en s’inquétant de l’avenir du français dans le monde. Le forum s’est également ouvert sur fond d’inquiétudes exprimée tant par le premier ministre du Québec Jean Charest que le maire Régis Labeaume.
Drapeau du québec
À mon avis monsieur Harper devrait plutôt s’attaquer au recul du français dans son pays car, malheureusement, le Canada français demeure à ce jour un pays mythique. D’ailleurs la nomination de juges unilingues anglophones par le gouvernement conservateur le démontre bien. En effet juridiquement, politiquement et constitutionnellement le Canada est officiellement un pays bilingue, mais il est, dans la vie de tous les jours, un pays de langue anglaise.

Quant à monsieur Charest il devrait plutôt s’occuper de faire respecter la loi 101 sur la langue officielle au Québec car ça fait 35 ans que la loi existe, le Montréal s’anglicise et plusieurs commerces affichent encore unilingues anglais. De ce fait, le Québec accueille à bras ouverts les allophones par dizaines de milliers chaque année, les invitant à se joindre à notre lutte nationale. Toutefois, force nous est de constater qu’ils se liguent massivement du côté des anglophones en tant que groupe d’appartenance, malgré nos invitations à l’inclusivité et à la québécité.

Pour M. Labeaume qui réitére ses inquiétudes sur l’état de la langue française à travers la francophonie il devrait corriger son franc parler et s’occuper de ses propres dossiers.