11 novembre 2016
Saga du pont de Québec

Un nouveau chapitre est en train de s’écrire dans la saga du pont de Québec. Les chambres de commerces de Québec, de Lévis et l’université Laval ont initiés un forum sur l’avenir du pont et plusieurs intervenants sont venus s’exprimer. Un ingénieur écossais John Andrew qui a mené le projet du Forth Bridge en Écosse est venu nous dire qu’il n’est pas trop tard pour restaurer le pont.
DSC01616
En marge de ce forum, le comptable Mario Bédard a été mandaté pour l’élaboration d’un plan d’affaires et de gouvernance. Il est convaincu qu’en le rendant plus invitant le pont pourrait devenir une importante attraction touristique de la capitale nationale.

Le maire de Québec, qui est en chicane avec le gouvernement fédéral et le CN dans ce dossier, a refusé de participer à cet évènement. Étant donné qu’il n’est pas l’initiateur du projet monsieur Labeaume est septique suite à la démarche des universitaires et de la communauté d’affaires, convaincu qu’un règlement passe nécessairement par le politique. De la même façon le ministre responsable de la région de Québec François Blais a déclaré que l’issue du règlement de ce dossier est politique. Qui sont ces deux hommes si ce ne sont pas des politiciens qui peuvent régler ce dossier.

Laissons de côté les vieilles chicanes et peinturons le pont de Québec avant qu’il ne soit trop tard. Commençons immédiatement les travaux avec les 100 millions de $ fournit par les deux paliers de gouvernement et entendons-nous pour la suite afin de le rendre attrayant