Québec, le 8 septembre 2010

S’accrocher à la vie

Quelques heures seulement après avoir quitté officiellement ses fonctions de ministre et député de Kamouraska-Témiscouata Claude Béchard, ce fougueux personnage de 41 ans hyperactif et ambitieux a malheureusement perdu son dernier combat. Même dans l’adversité ce fils d’agriculteur réussissait avec son sourire enjoué en amenant tout le monde à ses idées et les défendaient corps et âme.

De la même façon Claude Béchard a su appliquer ce trait de caractère dans sa lutte acharnée contre le cancer et avait choisi de poursuivre sa tâche de ministre jusqu’au dernier moment. Malgré son cancer féroce il s’est accrocher à la vie mais son combat semble être devenu beaucoup plus ardu et avait décidé de vivre cette période difficile dans l’intimité, avec sa conjointe et ses quatre enfants.

Il est difficile de comprendre qu’à l’âge ou tu as toute porte ouverte à la vie c’est l’inverse qui arrive. Il va de soi que ce départ prématuré a provoqué une onde de choc au Québec. Je me joins donc à la vague de sympathie qu’a créé cette disparition et se rappeler qu’il faut aimer la vie et en apprécier chaque moment comme Claude Béchard savait si bien le faire car un jour la mort nous ravit et nous emmène vers d’autres horizons.