Québec, le 28 janvier 2009

Rien vraiment pour Québec

Je suis d’accord avec la chronique de Jean-Jacques Samson parut dans le journal de Québec du 28 Janvier commentant le budget de James Flaherty vu de Québec. La coupure de près d’un milliard de dollars en péréquation fera mal au Québec et par ricochet à Québec. Malgré l’annonce de plus de 12 milliards de dollars pour la rénovation des infrastructures rien de concret pour Québec, pas un mot sur le super PEPS, les stades de soccer, l’agrandissement du port de Québec et que dire de l’aide absente au secteur forestier.

Aucune annonce concernant le train rapide entre Québec et Montréal. La ministre responsable de la région de Québec Madame Josée Verner a mentionné, sur les ondes de radio-Canada ce matin, qu’elle attendait l’étude avant de se lancer dans ce projet qui est sur les planches depuis une dizaine d’années. Par contre le ministre Flaherty a annoncé la construction d’une nouvelle voie rapide entre Québec et Toronto sans attendre l’étude deux poids deux mesures. Et que dire sur la création de l’agence de développement économique pour le sud de l’Ontario.

Une baisse d’impôt de 3 milliards par année sur 6 ans et près de 8 milliards pour l’aide à la construction ou à la rénovation de logements qui favorisera les plus nantis au détriment des plus pauvres et des générations X et Y. En effet la dette s’alourdira de plus de 34 milliards de dollars anéantissant les efforts de la population des 10 dernières années. L’environnement, les arts et la culture ne sont pas non plus dans la philosophie de ce gouvernement Conservateur sous Stephen Harper.