16 mai 2012

Rien de trop gros

Le maire de Québec n’a pas assez de problème avec ses cols blanc, ses cols bleus, ses policiers et pompiers il veut s’accaparer certains pouvoir des commissions scolaire et proposer l’abolition de la Conférence régionale des élus (CRE). En effet en se préparant pour le renouvellement du pacte fiscal de janvier 2014 le maire de Québec analyse toute les possibilités afin d’augmenter les pouvoirs de la ville de Québec.
regis-labeaume-daniel-gelinas
D’ailleurs Monsieur Labeaume a mentionné qu’il avait déjà avisé le premier ministre du Québec Jean Charest de ces réflexions touchant certaines vaches sacrées qui sont dans les champs de compétences du gouvernement du Québec.

Je suis d’avis que les dirigeants de la ville de Québec devrait s’attarder à gérer efficacement les mandats actuelles avec ses employés et de bien s’entendre avec tous les acteurs du Québec métropolitain.