6 août 2012

Revirement majeur

La campagne électorale 2012 vient de biffurquer drastiquement avec la candidature de monsieur Jacques Duchesneau comme candidat pour la coalition avenir Québec (CAQ). En effet Jean Charest qui voulait faire de cette élection un référendum sur la hausse des frais de scolarité voit ses plans changés car le thème ce la corruption vient de le rattrapper.
Carré rouge
De ce fait Jean Charest est ramené à l’ordre par l’opinion publique car le Parti québécois, la CAQ et Québec solidaire avaient rappelé dès le début de la campagne électorale l’urgence de lutter contre la corruption et la collusion. Mais Jean Charest pouvait les ignorer puisqu’il avait les étudiants, le carré rouge et les casserolles pour servir de paravent.

Cependant la crédibilité d’une équipe ne peut reposer sur une seule personne et François Legault va l’apprendre à ses dépends. Déjà nommé vice-premier ministre et ministre de la justice par le chef de la CAQ monsieur Duchesneau vient de prendre du gallon au détriment de d’autres candidats. D’ailleurs vivement ramené à l’ordre par François Legault monsieur Duchesneau avait déclaré qu’il serait le chef d’orchestre et nommerait les ministres les plus influents.