Québec, le 29 mars 2005

Retour en arrière

Suite à un reportage d’Alain Bouchard du soleil 29 mars, on apprend que le chef de l’Action civique Monsieur Paul Shoiry se lance en pré campagne électorale en promettant une révolution de la circulation dans le Vieux Québec. En effet il promet un centre ville de Québec sans autobus, plus piétonnière et des navettes gratuites mais, à quels coûts? Une vieille promesse qui ressort à toutes les élections depuis un bon nombre d’années. Mais l’ex roi des défusions mentionne que lui il la réalisera sans mentionner ou il trouvera les argents nécessaires à cette première réalisation. On peut toutefois s’apercevoir qu’au cours des dernières années le contexte s’est grandement amélioré.

Dans ce même reportage, Monsieur Shoiry promet une grande décentralisation et plus de pouvoir aux arrondissements. C’est visiblement un retour en arrière en transposant des pouvoirs décisionnels aux anciennes municipalités et le retour des vieilles chicanes de clocher mais cette fois par arrondissement.

Oui à une consultation des arrondissements avant des décisions, mais non à un retour en arrière