Retour de l’enfant prodigue

L’ancien député de Nicolet-Yamaska à l’assemblée nationale Jean-Martin Aussant a décidé de réintégrer les rangs du parti Québécois après plusieurs années de cavales. Après avoir quitté le navire péquiste en 2011 suite à un différend avec la chef d’alors Pauline Marois il a fondé le parti souverainiste option nationale (ON).

Ce nouveau parti de gauche ayant récolté près de 2% du vote lors de l’élection de 2012 a peut-être nui au PQ pour former un gouvernement péquiste majoritaire. Par contre insatisfait du résultat de l’élection, en réflexion profonde il a démissionné de la présidence d’ON pour renouer avec sa carrière passée dans le milieu de la finance. Le parti ON s’est finalement sabordé en se fusionnant à Québec solidaire (QS).

À mon avis Jean-Martin Aussant pourra ranimer la ferveur souverainiste et son retour en politique avec le PQ correspond très bien à l’esprit d’une convergence souverainiste à l’approche des élections d’octobre prochain. Dans toute l’histoire du Québec il ne sera pas le premier politicien à virevolté.

Indépendamment des opinions politiques le Québec y gagnera avec la venue d’un jeune financier qui a le Québec à cœur.