Québec, le 20 janvier 2009

Retour de la diplomatie

Le règne des guerres suicidaires et de la dégradation de la diplomatie américaine dans le monde sous les administrations des pères et fils Bush est peut-être terminé. En effet Monsieur Barrack Obama a nommé la célèbre sénatrice de New-York une ex-première dame des États-Unis Madame Hilary Clinton à la plus haute position de la diplomatie américaine et porte parole du nouveau président à travers le monde en tant que secrétaire d’État.

La secrétaire d’état a elle même mentionnée qu’elle fera de sa priorité le retour de la diplomatie américaine. Tandis que le nouveau président, contrairement aux deux autres, a dit a plusieurs reprise qu’il fermerait la prison de Guantanamo, réduira les impôts des plus pauvres et rétablira l’espoir d’une vie améliorée pour les américains et le reste du monde.

On donne une chance au coureur.