Québec, le 25 mars 2011
Duplessis 3
Retour à la grande noirceur

La démocratie est en crise au Québec car le taux de participation à tous les niveaux politique est en baisse dans la foulée de tous les scandales qui ont accablé ce monde depuis un certain temps. De plus il est désolant de voir la façon simpliste et dégradante dont nos politiciens traitent la population depuis un certain temps.

D’ailleurs le député conservateur de Lévis-Bellechasse Steven Blaney, engagé dans la campagne électorale, nous a fait un triste retour en arrière en lançant devant les aînés de Lévis la célèbre phrase de Duplessis: le ciel est bleu l’enfer est rouge. Un triste retour en arrière car dans cette période de grande noirceur le Québec vivait dans une société cléricale, peu scolarisée, antisyndicale où patronage et politique faisaient bon ménage.

La révolution tranquille des années 1960 avait épurée les effets pervers que pouvait entraîner le favoritisme et a mis fin à la vieille tradition Duplessiste. Monsieur Blaney nous ramène en arrière car il a même déclaré aux personnes âgées que c’est un 300 millions pour des élections ou pour les aînés.

C’est impensable qu’en 2011 des politiciens se servent encore de la peur et du mensonge pour obtenir un vote.