11 janvier 2016

Restauration haut de gamme

Qui peut se permettre en 2016 de se payer une sortie au restaurant à plus de $200 pour deux personnes? Est-ce que les dirigeants d’entreprises investissent autant dans leurs rencontres d’affaires? Après la fermeture des restaurants Vendôme, Commensal, l’Astral, la Crémaillère voilà que le populaire patriarche annonce sa fermeture.

Ce n’est pas uniquement la hausse des taxes vertigineuses dans le vieux Québec qui fait mal mais il y a aussi l’appétit de la ville à installer des stationnements payants partout dans les rues ou dans les espaces libres. De plus une multiplication non contrôlée et désordonnée de restaurants a menacée la survie d’établissements réputés.

C’est donc un ensemble de facteurs qui amènent la fermeture des restaurants et il faut que les restaurateurs et la ville unissent leurs efforts afin de diminuer l’effet de l’austérité qui s’est installé. Quand on parle que le panier de provision augmentera passablement en 2016, que la plupart des tarifs augmenteront au-delà de l’inflation et que les salaires sont stables il y a une perte nette au niveau des familles et un choix à faire.

Les restaurants qui ont fermés avaient une carte de vin dans le prix excédait les $30.00 la bouteille. Pourquoi ne pas généraliser l’apportez votre vin?