17 janvier 2016

Ressusciter le carnaval

Les dirigeants du carnaval viennent de clouer un autre clou dans le cercueil du carnaval en décidant de faire payer les organismes communautaires, garderies, écoles ou résidences pour personnes âgées afin de recevoir la visite de Bonhomme Carnaval.
carnavalque1959a
À Québec, depuis 1955, le carnaval de Québec était une véritable fête de l’hiver touristique avec ses centaines de tourismes Ontariens qui arrivaient à la gare centrale. Avec son palais de glace, sa parade de soir, les duchesses, ses courses de chien ou d’automobiles, ses sculptures de neige sur la rue Ste-Thérèse, les voûtes Chez Ti-Père et le tournoi peewee la fête était une façon traditionnelle d’apprivoiser l’hiver entre Noel et Pâques.
Dans un virage se voulant familial regroupant l’ensemble des activités sur deux sites soient le parc de l’esplanade et les Plaines d’Abraham les dirigeants qui se sont succédés ont fait mourir le carnaval à petit feu.

Est-il trop tard pour ressusciter cette fête qui était une des plus grande fête hivernale au monde attirant des milliers de visiteurs et générant des retombées économiques, touristiques et sociales essentielles à Québec?