Québec le 18 avril 1996

RÉFLÉCHIR UN MAL NÉCESSAIRE
(Lettre à madame Pauline Marois)

Tous les médias du 16 et 17 avril faisaient état de la nouvelle assurance-médicament que le Gouvernement a décidé d’établir. Le but louable de cette assurance est de rendre universelle et plus équitable l’accessibilité aux médicaments. Tous et toutes sont unanimes à cette implantation même si c’est encore le travailleur qui paie.

Dans les mêmes médias et dans le même temps, on pouvait écouter ou lire que le Gouvernement s’apprêtait à construire une bâtisse de quelques millions pour loger l’INRS (Institut national de recherche scientifique) dans le parc technologique. Cette branche de l’université du Québec était déjà dans le parc technologique et ils ont déménagé à Sainte-Foy en 1995.

De plus le Gouvernement annonçait par la SIQ (Société immobilière) qu’il y avait 1 millions de mètres carrés de disponibles. Madame Marois votre prédécesseur M. Jean Garon avait raison en arrêtant cette démarche dans un contexte budgétaire difficile.