15 septembre 2014

Refaire l’histoire

Terré à Londres l’ex-chef du parti indépendantiste option Nationale Jean-Martin Aussant a fait une sortie publique en exigeant publiquement un renouveau ou un sabordage du parti Québécois. Il faut se rappeler que c’est lui qui a quitté le navire péquiste en juin 2011 à cause d’un désaccord avec la chef Pauline Marois. Au lieu de faire les débats au PQ il a décidé de siéger comme député indépendant.
Aussant
L’avenir du parti Québécois ne passe pas par son sabordage qui détruirait ce que René Levesque avait construit de main et de cœur. Il faut que le PQ revienne dans sa pureté politique, arrête de voguer au gré du vent, reprenne ses lettres de noblesses et ses valeurs premières qui l’ont porté au pouvoir il y a quelques années.

À force de changer continuellement son programme, d’être mi-figue mi-raisin, d’avoir modifiée la cible et le but à atteindre le PQ n’a qu’à s’en prendre à lui-même son apocalypse.

Monsieur Aussant devrait rentrer sans tarder au Québec afin de créer ce renouveau et de raviver la flamme indépendantiste. Comme il mentionne dans son texte au fond il veut du vrai leadership.