Québec le 25 août 1993

RÉDUIRE LE DÉFICIT

Comment nos POLITICIENS pensent ils faire croire à la population qu’ils peuvent diminuer le déficit en enlevant l’argent des mains de ceux qui tiennent l’économie?

Et bien chers POLITICIENS voici comment se traduira ma réduction de dépenses compte tenu de la nouvelle situation fiscale de GÉRARD D. LÉVESQUE. Avec nos 4 enfants, nous devons se serrer davantage la ceinture et ce sont les repas pris au restaurant qui seront les plus touchés dans nos restrictions de dépenses.

De plus nous ferons des économies de toutes sortes et ce, au détriment des entreprises(câble, automobiles, activités sportives, alimentation, lingerie etc.). Quelle belle façon de repartir l’économie n’est-ce pas?

D’année en année les POLITICIENS augmentent les taxes et les impôts pour réduire le déficit. Mais dans les faits, le déficit de l’état ne diminue pas mais au contraire il augmente. Les nouvelles mesures fiscales soient la surtaxe rétroactive et l’abolition du 750$ déductible ne règneront en rien la situation financière du Gouvernement.

De plus le Gouvernement s’apprête à appliquer une nouvelle charge contre les fonctionnaires et à réduire de nouveaux leur pouvoir d’achat. Souvenez vous des coupures de 1982 qui se sont traduites par un manque à gagner de toutes sortes et des faillites d’entreprises. La région de Québec a pris 10 ans à se remettrai de ces mesures et voilà que le présent Gouvernement applique une double charge sur les contribuables qui sont triplement touchés.

Il est maintenant prouvé que les mesures fiscales des Gouvernements n’aident pas la famille mais bien les plus riches qui savent, eux, se soustraire aux impôts. Avec un seul salaire et 4 enfants, il est devenu impossible de se bâtir un budget décent en se faisant geler son salaire et se faire voler des montants nets à chaque paie et cela rétroactivement.