15 janvier 2017

Recul stratégique

La vice-présidente du comité exécutif, Julie Lemieux a annoncée que la ville revient sur sa décision d’abolir le permis obligatoire pour les guides touristiques et qu’elle se donne un an pour trouver une nouvelle façon de procéder.
DSC06059
C’est une bonne décision car le tourisme dans le vieux Québec est l’une des activités économiques les plus populaires de la grande région. Le quartier historique rénové à coût de millions de $ a été élevé au rang de joyau du patrimoine mondial par l’UNESCO en 1985.

Le touriste qui vient à Québec veut découvrir son passé et l’historique de ses principaux attraits. La Ville a compris et veut maintenant trouver une nouvelle façon de faire pour 2017, sans mettre de côté la formation des guides.