Québec le 18 janvier 1994

RECTIFICATION

Je lisais dans le soleil du 18 janvier 1994 un reportage de Norman Delisle de la Presse Canadienne intitulé « Un conseil du nouveau Ministre responsable de la région de Québec Monsieur Jean Leclerc aux fonctionnaires » ce dernier demandait aux fonctionnaires de se souvenir de la coupure de 20% faite en 1982.

Souvenons-nous que ce n’était pas une coupure de 20% mais plutôt une récupération de l’augmentation de 5% consenti pour la dernière année de la convention 1979-1982. Les dirigeants syndicaux du temps avaient alors décidés, après un an de discussion avec le trésor, de ne pas ouvrir la convention collective pour récupérer ce 5%. Le Gouvernement reprenait alors en trois mois au début de 1983 cette augmentation ce qui amenait la récupération à 20%.

En comparaison avec 1993, 10 ans plus tard, les syndicats ont discuté et même certains ont négocié et accepté cette récupération salariale. Il ne faut surtout pas oublier que cette récupération 1993-1994 est accompagnée d’une coupure d’effectifs de 20% et d’un réalignement de tous les Ministères et organismes pour une coupure supplémentaire de 12%.

Je tenais à faire cette rectification car plusieurs personnes véhiculent faussement cette récupération de 5% et en font une coupure de 20%. Même la presse canadienne récemment mentionnait, en commentant la mort d’Yves Bérubé, qu’il était le responsable de la coupure de 20%.