Qui tire les ficelles?

Il y a certainement quelqu’un quelque part qui communique avec toutes les pétrolières pour fixer le prix de l’essence car le prix change uniformément partout en un clin d’œil. Dernièrement le prix du litre d’essence a bondit de sept cents d’un seul coup et tout le monde en même temps de $1,04 à $1,11 le litre.

Toutes les raisons sont bonnes pour provoquer une flambée du coût du carburant à la pompe. Mais cette fois il n’y a aucune raison apparente justifiant cette hausse démesurée.

Les pétrolières jouent au yoyo avec le prix du litre d’essence depuis toujours, leurs profits ne cessent d’augmenter mais le pouvoir d’achat des consommateurs est toujours à la baisse.
Souvenons-nous qu’en 2008 le bureau de la concurrence avait condamné 13 individus et 11 entreprises pour avoir participés à un cartel de stations de services en augmentant indument le prix du litre d’essence à la pompe sur le dos des automobilistes. Certaines compagnies portent des bannières très connus au Québec (Pétro-Canada, Shell, Esso, Olco, Irving et Ultramar) et quelques unes ont plaidées coupables assez rapidement afin de mettre fin à l’enquête et de faire oublier ce vol planifié au plus vite.
Une intervention gouvernementale est rendu nécessaire afin de contrer l’effet négatif de la hausse du prix de l’essence à la pompe sur l’économie Canadienne et Québécoise.