Québec, le 14 septembre 2010

Qui se parjure?

J’écoute depuis déjà deux semaines les interrogatoires et contre-interrogatoires de la commission Bastarache et il est maintenant certain qu’il y a une ou des personnes qui se parjurent. En effet avec les deux derniers témoignages des ex-adjoints de Marc Bellemare jacques Tétrault attaché politique et Michel Gagnon chef de cabinet contredisant entièrement les propos de Marc Bellemare nous sommes en présence de personnes qui ont fait de faux serments.

Toutefois je suis d’accord avec l’avocat représentant le barreau Me Pierre Bourque lorsqu’il a mentionné à la commission lundi 13 septembre qu’il faudrait avoir moins d’objection de la part des parties afin que la lumière soit réellement faite même au-delà du mandat de la commission.

Un homme politique libéral et son avocat contre une machine bien huilée qui n’a qu’un seul but de détruire la crédibilité d’un des leur. Malgré tous ces témoignages contradictoires je suis d’avis qu’il n’y a pas de fumée sans feu et qu’il restera des doutes sérieux sur l’influence extérieure dans la gouvernance des partis politique et du gouvernement.

Oui il reste des témoignages à venir mais le mal est fait et les Québécois paieront près de 10 millions de dollars pour se faire dire que tout est gris pâle.