23 décembre 2014

Qui a parti le bal

Dans une entrevue exclusive au soleil, le maire Régis Labeaume se plaint de propos disgracieux à son égard provenant des réseaux sociaux et de commentaires négatifs dans divers médias. Dans cette même entrevue il traite ceux qui émettent des opinions de gars en bobette de 40 ans et de névrosés. A-t’il une idée du nombre de personnes qu’il a insultées et blessées lors de ses moments de colère ou d’impatience depuis 2007?
Labeaume
A-t-il déjà oublié les propos disgracieux qu’il a tenu envers Isabelle Porter journaliste du devoir, sa déclaration sur les employés de la ville à l’effet qu’ils étaient des fourreurs de système, sa sortie dégradante contre le conseiller Michel Fecteau. Dans un moment d’impatience il avait déclaré que les propos de la conseillère indépendante Ann Guérette étaient farfelus, ridicules et stupides.

Dès le début de son mandat le maire avait déclaré aux journalistes qu’il fallait que les gens craignent le maire et par la suite ils percolent. Il s’était vivement emporté contre la mairesse de Lévis, Danielle Roy-Marinelli, lors d’une séance de la Communauté métropolitaine de Québec. Il avait ajouté que pour imposer cette crainte, le maire doit «gueuler» aussi souvent que possible en pètant une coche régulièrement et s’il n’avait pas de raisons de le faire, il en trouvait une.

Monsieur Labeaume qui a parti le bal?