Québec, le 14 février 2009

Qui ne dit mot consent.

La ministre du parti conservateur représentant la région de Québec à Ottawa Madame Josée Verner vient de déclarer que le silence du Parti Québécois (PQ) et du Bloc Québécois (BQ) dans la turbulente tourmente de la reconstitution de la bataille des plaines d’Abraham est un appui aux opposants et à la violence. Quel manque de diplomatie et de tact envers des élus qui représentent près de 50% des Québécois.

Lorsque les différents représentants de ces deux partis (PQ et BQ) osent se prononcer sur des sujets touchants les Québécois elle est la première à réagir en les dénonçant. Pour une fois qu’ils laissent l’opinion publique se faire une idée sur la problématique, voilà que la ministre sort publiquement afin de dénoncer leur silence.

Qui ne dit mots consent, qu’a t’elle dit pour sauver la fermeture du centre de tri de poste Canada à Québec, la fermeture du jardin zoologique, la fermeture de l’agora, la fermeture de l’usine de Bowater Donnacana, la sauvegarde du pont de Québec, la construction d’un nouveau colisée, la construction d’un super PEPS et des stades de soccers etc.