Québec, le 8 juillet 2011

Qui l’arrêtera?

Je suis entièrement d’accord avec la chronique de Gilbert Lavoie parut dans le soleil du 8 juillet sur le comportement du maire Régis Labeaume et sur le nombre de personnes qu’il a insultés, ou blessés lors de ses moments de colère ou d’impatience. Le dernier évènement à son palmarès de dénigrement est son comportement face aux nouveaux élus NPD de la région.
arrete-moi
Comme c’est rendu son habitude monsieur Labeaume n’arrête pas d’invectiver et d’écraser ceux qui ne sont pas de son avis. Depuis sa première élection en 2007 le maire a déclaré la guerre avec tout ce qui l’entoure. D’ailleurs il voulait être craint de tout le monde et plus particulièrement de ses employés et a bien réussi car même ses propres conseillers ont peur de ses réactions.

Souvenons-nous du conseil de ville du 20 septembre dernier lorsqu’il avait traité de grands talents le premier ministre Stephen Harper et ses députés. De la même façon il a traité d’idiots ceux qui n’endossaient pas son projet de TGV. Il s’était vivement emporté contre la mairesse de Lévis, Danielle Roy-Marinelli, lors d’une séance de la Communauté métropolitaine de Québec et s’est vite mis à dos tous les maires de la communauté urbaine de Québec.

Il faut se rappeler également que d’un ton arrogant il avait déclaré que les propos de la conseillère indépendante Ann Guérette étaient farfelus, ridicules, stupides. Il avait aussi vertement critiqué la journaliste Isabelle Porter, du quotidien Le Devoir.

Sa déclaration de tolérance zéro en est la preuve.