Québec, le 24 septembre 2010

Qui dit vrai?

Pourquoi le témoin principal Marc Bellemare aurait menti sur les influences indues des donateurs du parti libéral en rapport avec la nomination des juges? Par vengeance? Pourquoi le premier ministre du Québec Jean Charest le deuxième témoin important nie tout sous serment et essai de détruire Marc Bellemare? Par vengeance?
10-874-MARC-BELLEMARE
D’une part il y a visiblement quelqu’un qui ment sous serment et, de ce fait, les deux ont tout à perdre dans cette aventure vengeresse. D’autre part est-ce que les avocats et les témoins essaie de jouer avec les mots ce qui fait en sorte qu’en déclarant non, faux ou jamais ils ont tous raison. En effet s’il y a un mot de la phrase provenant d’une question d’un avocat qui n’est pas exact le témoin peut tout simplement répondre jamais dit çà. C’est une question de sémantique.

Il est facile de constater que c’est d’une complaisance totale dont le commissaire Bastarache, les avocats adverses et les avocats de la commission ont fait preuve lors du témoignage du premier ministre de la province de Québec Monsieur Jean Charest. Par contre aujourd’hui l’avocat de Marc Bellemare a essayé lors du contre interrogatoire de miner la crédibilité du témoignage de Jean Charest.

Mais qui dit vrai?