Québec, le 26 septembre 2010

Québec Bashing?

La revue Maclean’s fait sa une en montrant le bonhomme carnaval se promenant avec une valise pleine d’argent et titrant que le Québec est la province la plus corrompue. Il n’en fallait pas plus pour qu’une partie de la communauté se sente attaquée et contre attaque en se plaignant du Québec-bashing.
macleans-quebec-cover-0924
Est-ce vraiment du Québec-bashing? En effet cette expression est définie comme une attitude de dénigrement du Québec et, plus particulièrement, des francophones et des nationalistes qui l’habitent. Cette attitude est surtout exprimée dans le monde anglo-saxon, plus spécifiquement dans la presse canadienne d’expression anglaise.

Le 9 août 2006, le National Post publie un texte de Barbara Kay commentant une manifestation québécoise pour la paix et la justice au Liban réunissant environ 15 000 personnes dont des politiciens québécois provinciaux et fédéraux. L’article montre une image d’un participant brandissant un drapeau du Hezbollah.

Le 16 septembre 2006, la journaliste Jan Wong du Globe and mail publie un article mentionnant que les trois tueries en milieu scolaire survenues à Montréal sont causées par le sentiment d’aliénation éprouvé par les immigrants à cause de la Loi 101 et le racisme des québécois.

Le 20 juin 2009, le journaliste Josh Freed du journal The Gazette publie un article è l’intérieur duquel il compare les membres de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal à des « ayatollahs » nationalistes.

Il ne faut pas oublier que la revue Maclean’s avait fait sa une en octobre 2009 en déclarant Montréal, une ville corrompue et infiltrée par la mafia. Qui a réagit?