Québec, le 17 septembre 2013

Quatre autres années de chicanes

Les citoyens de Québec seront appelés aux urnes le 3 novembre afin d’élire un maire et des conseillers qui gèreront la ville pour les quatre prochaines années. Sommes-nous prêt à endurer quatre autres années de tensions, d’engueulades et de chicanes comme le maire Labeaume nous a habitués depuis 2008?
Labeaume en colère
Après avoir déclaré d’entrée de jeux qu’il voulait être craint le premier magistrat de la ville vient de partir une nouvelle querelle avec le ministre des affaires municipales Sylvain Gaudreault. Vous n’êtes pas tannés de ces chicanes qui brûlent de l’énergie, ruinent la crédibilité de la ville et empêchent de travailler adéquatement sur les services aux citoyens.

Demeurant dans sa bulle le maire vient d’ajouté de l’huile sur le feu de sa confrontation avec ses syndicats en refusant de négocier durant la période électorale comme si le monde arrêtait de tourner. Je comprends qu’il ne veut pas entraver son plan de campagne et faire ombrage sur ses nombreuses annonces électorales en dépensant nos taxes mais il y a des limites.

Est-ce qu’on peut rétablir la démocratie à la ville et arrêter ces chicanes intestines.