24 janvier 2014

Protégeons nos aînés

Pendant qu’une commission parlementaire aborde les conditions de vie des adultes hébergés en centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) la population du Québec est confrontée avec un autre drame effroyable impliquant des personnes âgées. Huit personnes sont mortes et une trentaine d’autres manquent à l’appel après qu’une résidence pour personnes âgées eut été la proie des flammes à L’Isle-Verte.
feu l'île -verte
Souvenons-nous du 13 octobre 1997 lorsqu’un autocar transportant 47 personnes âgées originaires du village de Saint-Bernard-de-Beauce avait défoncé le garde-fou dans la côte des éboulements et plongé dans un précipice tuant 44 personnes. Dans les deux cas les tragédies ont disséminées un village en faisant disparaître ceux qui les ont bâtis. Est-ce que nos dirigeants attendent des tragédies pour s’assurer que les normes, lois et règlements soit adéquates, suivies et respectées avant d’agir?

Un incendie tragique comme celui qui a ébranlé la communauté de L’Isle-Verte devrait accélérer l’évolution des normes de construction des immeubles destinés à l’hébergement des aînés. Au premier chef, l’obligation d’y installer des gicleurs pourrait s’imposer comme une protection obligatoire pour tous les centres anciens et nouveaux.

On se vente d’être dans une société moderne et bien faudrait agir en conséquence.