23 août 2017

Propos incendiaires

À son retour de vacances et loin des médias le maire de Québec Régis Labeaume n’a pas attendu trop longtemps pour faire les manchettes. Dès son retour et au lendemain des manifestations, pour et contre l’immigration illégale, qui ont assiégées la ville il a tiré à boulet rouge sur tout ce qui bougeait.

Au lieu de dénoncer la violence et le débordement extrême il a une fois de plus attaqués des personnes et des causes. Sans aucune preuve il a d’abord traité de crétins de Montréal les briseurs et casseurs qui ont semés la pagaille comme si nous n’avions pas à Québec de ce genre de manifestants. Par la suite il a spécifié clairement aux manifestants d’aller manifester et casser à Trois Rivière voir même à Lévis. Est-ce une revanche contre ces deux maires qui l’ont affronté dans deux dossiers dont le SRB pour l’un et le dossier des régimes de retraite pour Yves l’autre.

Hors de contrôle et loin d’arrêter là il a associé le port des cagoules des manifestants au port du niqab ou burqa et a crié haut et fort que c’est du pareil au même pour lui.

Il me semble que l’on s’attend plus d’un maire d’une ville qui se veut une capitale nationale qui doit rayonner partout dans le monde.