Ce n’est pas d’hier qu’il y a un problème dans les CHSLD mais il fallait une pandémie meurtrière comme la COVID-19 pour s’apercevoir qu’on abandonnait et délaissait nos aînés. Il était connu que les familles plaçaient leurs aînés dans ces centres et que seulement 10% des membres de la famille visitaient leurs parents délaissés. Aujourd’hui une grande majorité crie au meurtre et dénonce cas par cas des situations aussi piteuse les unes aux autres.

En 2007 moi et mes deux sœurs nous occupions de notre mère de 90 ans qui était dans un centre et tous les jours nous allions la voir, réclamions des soins et que serait-il arrivé si nous n’avions pas été présent?

On apprend que les travailleurs sous-payés et qui ont peur de travailler dans des conditions de travail désastreuses désertent leurs postes de travail pour rester à la maison. Aujourd’hui les ministres de la santé qui se sont succédés rejettent systématiquement la faute sur les ministres précédents.

Le gouvernement semble avoir bien réagi pour protéger la population en général du coronavirus mais a-t-il pensé à nos personnes agées?