5 juin 2013

Pris au piège

Le gouvernement du parti Québécois s’est encore fait prendre au piège avec les menaces, le va vite et les ultimatums du maire de Québec Régis Labeaume. En effet cette fois-ci c’est le ministre de l’environnement qui a été piégé par la demande du maire de soustraire des études d’impact du BAPE les travaux urgents devant être entrepris sur la rivière Lorette.
piège 2
Contourner le BAPE n’est pas une solution permanente à un problème récurrent. J’ai l’impression que ce dossier n’a pas été gérer avec la priorité qu’il aurait dû recevoir. Pourquoi ne pas avoir demandé des études d’impact au BAPE lorsque le problème fut connu en 2008. Bien non on attend d’être coincé et voilà on garoche des solutions sans réfléchir.

Après une loi 204 pour sauver l’entente sur l’amphithéâtre, une demande d’exception pour ne pas être soumis aux enquêtes de l’UPAC et de l’AMF pour les contrats de l’amphithéâtre, et des menaces (ils vont en manger toute une) pour une possible grève de la construction voilà maintenant il faut soustraire les travaux de la rivière Lorette aux études d’impact.

Non le maire Labeaume n’a que lui et ses vilaines habitudes à blamer.