Québec, le 7 août 2009

Priorité la santé

Depuis plusieurs années les gouvernements se succèdent et ne sont pas capable de régler les différents problèmes liés au réseau du système de santé. Le budget de la province de Québec au niveau de la santé est passé de 20 à 45 milliards en 20 ans et rien n’est réglé.

Aujourd’hui tous les partis politiques y vont de leur propre solution du statuquo en passant par la mixité jusqu’à la privatisation presque complète. Par contre personne ne se souci du gaspillage, de la surconsommation de médicaments, des médecins qui ont le crayon facile à prescrire, de l’abus des pharmacies, des gens de l’extérieur du pays qui se font soigner à nos frais et des montants versés aux compagnies pharmaceutiques pour le développement et la fourniture des médicaments.

Je donne comme exemple une proche décédé à l’âge de 93 ans et dont j’ai dû aller porter à la pharmacie un tiroir complet de boîtes de pilules non consommées.. La pharmacie livrait directement sans demande de la part du client.

Un autre exemple je suis allé aujourd’hui à la pharmacie chercher le médicament Gleevec (imatimib masylate) pour vaincre la leucémie myéloïde chronique et je m’aperçoit que le prix a augmenté passablement. En effet il est passé de $3267.47 par mois à 3343.63 donc près de $80.00 d’augmentation par mois et pourquoi ?

La compagnie qui a produit ce médicament le Gleevec a reçu l’aval de Santé Canada pour le rendre accessible en 2001 donc il y a plus de 8 ans. Ainsi les dollars initialement investi pour la recherche sont récupéré surtout avec les subventions que la compagnie a reçues des différents paliers de gouvernement pour le produire. Donc pourquoi en augmenter le coût aujourd’hui et pourquoi plus de $3000.00 pour ce médicament maintenant rendu en production normale?

Dans le domaine de la santé est-ce qu’il manque vraiment de médecin ou il y a abus et manque de contrôle du système ?