27 février 2015

Prime de démotion

Nous apprenons qu’en démissionnant de son poste l’ex ministre de la santé Yves Bolduc recevra une prime de départ de $155 000. Disons les choses comme elles sont il s’agit d’une démotion car depuis l’ouverture de la nouvelle session l’opposition attaquait le ministre Bolduc exigeant sa démission pour les 215 000$ encaissés pour avoir inscrit 1500 patients lorsqu’il était simple député.
Bolduc
Même si l’ex-ministre avait agit légalement dans la prise en charge de 1500 nouveaux patients il a clairement manqué de jugement et d’éthique professionnel. Ce n’est pas le boni de $215 000, qu’il avait reçu, qui blessait mais plutôt le fait qu’il n’a pas assuré le suivi de ces patients suite à son élection aux dernières élections provinciales.

Entre temps ses bourdes se sont cumulées au ministère de l’éducation l’amenant à donner sa démission lui permettant d’obtenir sa prime de départ. Le premier ministre a manqué de fermeté sur cette question d’éthique lui qui impose des mesures d’austérité en comprimant les dépenses et imposant des hausses de tarifs de toutes sortes.

Les seuls gagnants dans cette saga sont ses ex patients qui retrouveront leur docteur.

Pourquoi monsieur Bolduc ne prend pas cette prime pour rembourser le gouvernement?

Comment se comportera le médecin Bolduc face à la politique Libérale dans le domaine de la santé de son ex-collègue Gaétan Barrette?