8 mai 2017

Prévoir l’imprévisible

Ça va prendre combien de cataclysme naturel pour faire comprendre aux différents paliers de Gouvernement qu’il faut donner tous les moyens nécessaires à la sécurité civile pour qu’elle se prépare au pire. Je conviens que cela fait une belle photo de se promener dans les rues inondées avec des bottes en répétant que nous avons réagit à temps mais est-ce la vérité?

Avec des centaines de maisons inondées et des milliers de citoyens évacués je ne suis pas certain de l’efficacité des systèmes d’urgence du gouvernement et des municipalités. Toutefois échaudé par les ratés des systèmes d’urgence lors de la tempête de neige de mars dernier qui avait fait 2 morts nos politiciens ont vite chaussés leurs bottes et sortie les parapluies afin de mieux paraître.

C’est en période tranquille que les gouvernements doivent agir et prévoir. D’ailleurs les travaux du consortium de recherche Ouranos visant à connaître les effets du réchauffement climatique ont permis de mieux évaluer les conséquences et les risques que représente le réchauffement planétaire pour le Québec Que font nos élus?

Il faut que les gouvernements donnent les moyens à la sécurité civile pour qu’elle soit toujours prête à prévoir l’imprévisible.